AAM du 21 Octobre 2004

22Oct04

Dans ce billet, je vais initier l’écriture de compte rendu de réunions d’association, sur une note plus légère que d’habitude. Aujourd’hui, je vais vous parler du dernier AAM qui a eu lieu hier soir, rencontre mensuelle du LUG (Linux User Group, ou Groupe d’Utilisateurs de Linux) de Strasbourg.
Je vous passe les détails sur les menus soucis (techniques ou autres) pour aller à l’essentiel directement. C’est maintenant sûr, Joël est devenu un fervent adepte du dieu Steve Jobs sacrifiant allègrement Linux sur l’autel de la neuneuterie. Il revendique le droit d’être un utilisateur neuneu et il a bien raison (même si, doit-on le rappeler, le Mac, sapusaipalibre).
Plus sérieusement, le sujet “hot” du moment est tout ce qui tourne autour de VoIP, d’IPBX et de SIP. Daniel, venu presque tout spécialement de Pologne (Czesc!), a bien voulu répondre à toutes les questions qu’on avait a lui posées. Il déploie actuellement ce genre de système en France et en Pologne. Antoine n’était pas en reste: il a maintenant aussi une belle petite config chez lui.
On peut distinguer 3 cas d’utilisation de ce genre matériel:

  • particulier qui possède un téléphone tout ce qu’il y a de plus standard, mais qui désire éventuellement l’utiliser pour téléphoner sur Internet (VoIP). Un boîtier de type Sipura (compter un peu moins de 100 EUR) est alors la solution qui lui convient. C’est un boîtier grand comme 2 paquets de cigarette disposant d’une prise RJ11 (pour y brancher le réseau téléphonique classique) et d’une prise RJ45 (pour se connecter au Grand Ternet). Le boîtier dispose d’une interface de configuration pour que notre téléphone classique puisse appeler sur Internet dans le protocole SIP ou H.323 (deux protocoles standards de VoIP).

Boîtier Sipura

  • entreprise ou particulier qui a besoin de fonctionnalités de PABX (transfert d’appel, présentation du numéro, mise en attente, assignation de numéros de téléphone, conférence, boîte vocale, etc). Asterisk, dont j’ai déjà parlé dans mon billet intitulé Le Logiciel Libre à l’assaut des IPBX, est alors le choix idéal. C’est un véritable PABX IP avec toutes les fonctionnalités nécessaires (seul la gestion de fax est encore en développement). Carte de chez Digium Evidemment, pour raccorder le PC qui hébergera Asterisk au réseau PSTN, il faut acheter une carte PCI comme celles que vend Digium pour un peu plus de 100 EUR. Les postes téléphoniques sont gérés par IP. Cela signifie qu’il faut, soit acheter un module Sipura pour connecter un téléphone classique, soit acheter des téléphones IP, soit utiliser des logiciels de VoIP. Asterisk comprend nativement SIP, H.323 et IAX (protocole développé pour et part Asterisk, qui s’affranchit des problèmes de firewall). Asterisk permet aussi du routage téléphonique relativement avancé (sur mon téléphone, j’appuie sur 0 pour téléphoner par le réseau PSTN, 23 pour utiliser une passerelle SIP, etc).

  • entreprise ou particulier qui peut se permettre de ne s’appuyer que sur une infrastucture IP (plus de connexion directe au réseau PSTN). Pour atteindre néanmoins le réseau PSTN, on utiliser alors un service de passerelle. On s’y connecte en SIP, IAX ou en H.323. Numbering.info est un tel service. SIPPhone ou le service mis en place par Free pour la FreeBox sont d’autres exemples. Le service est évidemment payant, mais à des prix défiant toute concurrence. Les prix sont bas, mais pas encore au point où c’est plus économique d’appeler son voisin de palier par VoIP en passant peut-être par New York, que de décrocher son téléphone standard. Evidemment, on pourra aussi déposer son bol de pop corn, se lever de son canapé, arrêter le lecteur DVD et se lever, faire quelques pas et sonner à sa porte… Mais c’est tellement plus fun!

Evidemment, on peut combiner ces 3 scénarios pour arriver à des choses tout à fait sympathiques, comme du PABX virtuel ou du Centrex.

Bientôt, je l’espère, le compte rendu d’une réunion technique de Strasbourg Sans-FilsWait and see!

Update: FreeWorld Dialup est un autre opérateur-passerelle qui dispose de passerelles dans différents pays qui permet alors de téléphoner gratuitement sur certains numéros en Hollande, en Allemagne, au Japon ou encore aux Etats-Unis.



No Responses Yet to “AAM du 21 Octobre 2004”

  1. Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: