TEC Alsace 2005 (suite)

20Oct05

Cette après-midi je n’ai pu aller finalement qu’à une seule conférence, mais qui a eu le mérite de parler de Logiciels Libres. Etaient notamment présent, Yannick BOEHMANN, DSI de la Ville de Sélestat, et Gilles Knoery de Digora, gros partenaire Oracle mais utilisant aussi des LL. Yannic BOEHMANN est un fervent défenseur des Logiciels Libres mais reste très pragmatique dans son rôle quotidien de DSI. Mais c’est aussi très pragmatiquement, qu’il a fait passer la Ville de Sélestat sous StarOffice (dont la base est aujourd’hui OpenOffice (*)) dès l’année 2000. Malrgé tout j’ai été un peu déçu qu’en début de réunion la définition de Logiciel Libre ait été un peu parasité par la définition de Formats Ouverts. Evidemment que c’est une très bonne chose, mais je pense que la réflexion sur les Formats Ouverts doit se faire un peu après la réflexion sur le Logiciel Libre, puisque comme l’a bien rappelé Gilles Knoery, un logiciel propriétaire peut tout à fait implémenter proprement un standard ouvert et être totalement interopérable avec les Logiciels Libres.
De plus, je note que sous la pression des nouveaux business model induits par le Logiciel Libre, Oracle a un peu revu ses modes de tarification, notamment en fonction du CA de l’entreprise (!). Il nous a été relaté le cas de PSA qui est passé à un prix basé sur le nombre de voitures produites. Ainsi, pour chaque 307 acheté, quelques euros partent directement chez Oracle. Les machettes spécialement conçues pour la jungle des tarifications de certains éditeurs de logiciels propriétaires ont de l’avenir devant elle…
Enfin, quelques chiffres nous ont été donné suite à un sondage effectué sur une centaine de DSI français (et notamment alsaciens) et il est appréciable de constater que le Logiciel Libre est maintenant reconnu et est un peu partout intégré au processus de décision des DSI. D’ailleurs ce sondage laisse aussi apparaitre que ces DSI sont aussi à la recherche de conseil en matière de LL afin de mieux les guider, ce qui est aussi une des missions de ma boîte, Novélys.
Au final, ce salon a été plutôt sympathique, j’ai eu l’occasion de revoir quelques têtes et de nouer quelques contacts, même si je n’étais pas tout à fait le coeur de cible, et, j’ai hâte d’avoir mon propre stand sur un tel salon.

(*) D’ailleurs OpenOffice 2.0 est sorti aujourd’hui!

PS: je verrai sans doute Bill Gates lundi prochain, est-ce que vous pensez qu’il est nécessaire que je mette des sandales et que je porte un T-Shirt rouge Linux?



No Responses Yet to “TEC Alsace 2005 (suite)”

  1. Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: