Le web programmable

21Jun06

stats programmablewebO’Reilly Radar est le site web de veille technologique de l’éditeur O’Reilly, connu pour ces ouvrages techniques en informatique de très bonne qualité (c’est d’ailleurs Tim O’Reilly qui a inventé le terme web2.0).
J’aimerais revenir sur un article, paru sur O’Reilly Radar il y a déjà quelques temps, intitulé A Glance at ProgrammableWeb, que l’on peut traduire par “un coup d’oeil au web programmable”. En effet, depuis quelques temps, le web est devenu programmable. Chaque gros fournisseur de services du web (Flickr, Google, Yahoo, etc) expose les outils adéquats aux informaticiens du monde entier pour qu’ils puissent se servir des informations gérées par ces gros services. On en vient alors au concept de Mashup : on mixe les services de plusieurs fournisseurs pour en créer un nouveau.
L’article rapporte les dernières statistiques proposées par le site ProgrammableWeb, sorte d’annuaire essayant de répertorier toutes les APIs mises à dispositions sur le web et leurs caractérisitiques, ainsi que les mashups faisant appel à ces APIs. Ce qui est intéressant (et rageant, nous allons voir pourquoi) de noter dans ces statistiques c’est que près de la moitié (44%) des mashups sont construits à partir de Google Maps (le service de cartographie de Google). En deuxième position on voit apparaitre avec 10% le service 411Sync, qui propose une API permettant d’interagir avec les téléphones portables, par SMS notamment. Ce service permet d’envoyer un SMS à un numéro fourni par 411Sync, d’interagir avec le texte envoyé et finalement d’envoyer une réponse en conséquence. Par exemple, on peut envoyer un SMS de ce type “mlbscores red sox” pour avoir les scores des Red Sox, et on obtiendrait la réponse suivante “red sox v/s yankees score 3 – 3 Bottom 4th”. Il faut noter que 411Sync est un service basé aux Etats-Unis. Là-bas, des services web de calendrier ou de réservation de vols ont ainsi pu se doter d’interface SMS à moindre coût.
Et c’est là que c’est rageant. L’usage du SMS et du téléphone portable en général est beaucoup plus développé en Europe par rapport aux Etats-Unis, pourtant, aucun opérateur, aucun service, n’existe pour interagir facilement avec le monde du SMS. D’autant plus qu’un mashup est avant tout une relation gagnant-gagnant : l’entité qui propose le service en premier lieu verra son traffic (et donc ses revenus) augmenter, et il en va de même pour l’entité qui aura créé un nouveau service à partir du premier.



No Responses Yet to “Le web programmable”

  1. Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: