Courte analyse du BarCampAlsace2

29Nov06

Il y a quelques jours avait donc lieu la 2ème du BarCampAlsace. Voici la liste des sessions auxquelles j’ai assistées :

  • “Wiki et création d’entreprise”. L’instigateur de cette session est parti du constat que les porteurs de projet étaient souvent perdus devant la quantité de sources d’information différentes et devant la quantité de dossiers d’aide qu’il est possible de monter. L’idée de base était donc de construire un wiki permettant de centraliser l’information et de développer une sorte de système expert permettant après quelques questions ciblées de savoir à quelles aides on peut avoir droit. J’ai assez rapidement émis l’idée que le problème ne se posait sans doute pas en terme strictement logiciel (un peu contradictoire pour un informaticien non ?). D’une part, il y a en réalité peu de site de référence contenant les informations dont à besoin pour monter sa boîte, celui de l’APCE (Agence Pour la Création d’Entreprise) par exemple. Ensuite, développer un système expert pour répondre à une multitude de cas me semblait un peu overkill. Par contre, un véritable conseil, avec un être humain en face de moi, c’est ce dont j’ai eu le plus besoin quand j’ai monté ma boîte. Pas strictement pour trouver une information précise d’ailleurs, mais aussi pour me sentir soutenu et encouragé ! Malheureusement, on n’a pas trop eu le temps de détailler cette voie.
  • Durant “La Wii vous fera-t-elle jouer”, proposée par Stéphane Becker, nous avons évidemment débattu des nouvelles possibilités d’interaction que propose la nouvelle console de Nintendo. Assez rapidement, les discussions ont bifurqué vers la création artistique à l’aide de nouveaux supports. J’ai d’ailleurs cité l’exemple de Electroplankton (édité sur Nintendo DS) qui n’est plus vraiment un jeu dans le sens où il n’y a pas de score ou d’adversaire à battre (même soi-même), mais plutôt une sorte d’expérience créatrice. J’attends donc que Creative Patterns (au passage, vous noterez que le site web a été refait) nous sorte ce genre d’expérience prochainement🙂
  • Vint ensuite la désormais fameuse session sur l’accessibilité présentée par les collègues de Alsacréations. Fameuse, parce qu’ils ont vraiment joué de malchance. D’abord le portable un peu récalcitrant, puis le vidéoprojecteur, la vidéo qui ne veut pas se lire, mais finalement sans le son, etc etc. Mais ils ont quand même réussi à nous rendre attentif à la problématique de l’accessibilité, ce qui était sans doute le plus important. Et c’est aussi ça l’ambiance BarCamp : on ne stresse pas, on aide à faire avancer les choses, et au final on y gagne toujours.
  • En début d’après-midi j’ai lancé une session autour de l’Alsace Libre Software Alliance (apparemment c’est le nom qui plait le plus), projet qui vise donc à fédérer les acteurs alsaciens du Logiciels Libres, ou plus exactement, les entreprises de services autour du Logiciel Libre en Alsace (première conclusion de cette session !). En fait, comme je savais que beaucoup de gens fréquentant notre mailing de travail serait présent lors de ce BarCamp, cette session devait être quasiment une session de travail. Nous avons d’ailleurs débordé sur une 2ème heure (une session fait normalement 1 heure). Alors que je suis plutôt adepte du management à la japonaise (on évite les problèmes en les désamorçant avant qu’ils ne surviennent réellement, en recherchant le consensus), j’ai eu fort à faire avec quelques esprits qui s’échauffaient. Le débat a d’ailleurs réellement avancé à 2 reprises, lorsque 2 intervenants complètement extérieurs au débat : une consultante en communication “prêtée” par son boss, qui n’est autre que Philippe Schoen, l’organisateur BarCamp et Thierry Paillargues, administrateur de loup.org. Dans tous les cas, les discussions continuent et les actions concrètes ne vont pas tarder.
  • Grégoire Japiot nous a ensuite parlé de son projet mapovino, un mashup très sympa mêlant Google Maps, vin et terroir. Ce projet ne serait qu’une piste de lancement pour des projets humanitaires, ce qui laisse présager de belles choses.

Bref, ce BarCamp était encore une belle édition. Le brassage d’idées et de gens intéressants est toujours aussi impressionnant. Le seul problème est que le temps n’est toujours pas extensible ! Par exemple, j’aurais bien voulu faire un peu plus la connaissance de Thierry Paillargues et de son association de défense des loups qui semblent très “rock’n’roll”. De même, le matin se déroulaient des sessions sur le réchauffement climatique auxquelles je n’ai pu assister. Sans compter que l’après-midi il y avait une expérimentation de world café mais la session sur ALSA avait lieu en même temps. Bref, il a fallu faire choisir entre les sujets qui touchaient d’assez près mon univers (web, logiciel libre, informatique, etc) et ceux qui m’intéressaient par pure curiosité…

Seule sombre au tableau : la présence de quelque mineur lorrain perturbateur (private joke inside).



No Responses Yet to “Courte analyse du BarCampAlsace2”

  1. Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: