Le Projet Novelys

08Jul07

J’ai régulièrement des idées, que ce soient des solutions à des problèmes existants ou des pures produits de l’esprit. Ces idées sont parfois intéressantes. Parfois astucieuses. Parfois fantasques. Et j’aime d’ailleurs les partager avec certains amis, sorte d’interlocuteurs privilégiés, qui peuvent devenir associés à la réalisation de ces idées. Ils servent ainsi de barrière naturelle aux idées un peu trop fantasques et pas assez “réalisables”.

Or, lorsque j’ai quitté mon dernier emploi, d’un “commun accord” comme on aime bien le dire, je n’avais ni idées [1], ni associés, mais l’énorme envie de créer ma propre entreprise. Pas simplement de me mettre à mon compte, mais bien de créer une entreprise, un terreau fertile où d’autres talents que les miens [2] pourront s’exprimer [3]. J’ai donc fait ce que les gens font lorsqu’ils n’ont pas d’idées mais l’envie de voler de leurs propres ailes : j’ai vendu mon corps (mon cerveau en l’occurrence). Novelys est donc née de ce constat et c’est comme ceci qu’elle vit depuis près de 2 ans. Je mène la barre, seul, en vendant mes compétences et mon expérience. Le choix de la technologie Ruby on Rails, fait à la naissance de Novelys, paye [4] d’ailleurs aujourd’hui.

Si vous avez bien suivi les dernières lignes, vous aurez donc deviner qu’il y a 2 aspects de Novelys que j’aimerais changer (et qui vont changer, je l’espère dans les mois qui viennent) :

  • mener une entreprise seul n’est pas une très bonne idée (je conseille à ceux qui veulent monter une boîte de s’y mettre à plusieurs, c’est-à-dire au moins 2 personnes), mais enfin bon, la fenêtre de tir était ouverte et je ne suis pas malheureux aujourd’hui. Un associé, c’est-à-dire quelqu’un avec qui je pourrai partager les risques, les victoires et les défaites au jour le jour, serait une bonne façon pour Novelys de passer la seconde et de s’attaquer à des projets plus ambitieux.
  • j’ai plus dans les gênes le fait de créer un produit répondant aux besoins des gens et d’aller le vendre que de faire du service “pur”. Même si cette activité ne me déplaît pas, je sens au fond de moi l’irrépressible envie de créer un produit.

En ce qui concerne ces 2 points, j’ai trouvé quelques solutions intéressantes et vous en saurez plus dans les mois qui viennent.

Notes

[1] j’en ai en fait toujours, mais aucune ne me semblait viable à ce moment là

[2] pour la simplicité et la clarté de ce récit, on va partir du principe que j’en ai effectivement

[3] mon seul talent est peut-être celui d’apprécier d’être entouré de gens compétents

[4] dans tous les sens du terme



No Responses Yet to “Le Projet Novelys”

  1. Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: