Mea culpa (et houra!)

07Nov04

Ca fait quelques temps que je n’ai pas bloggé, c’est vrai, mea culpa, parce que beaucoup de travail. En effet, j’ai réussi à convaincre ma direction (je rappelle que je travaille dans un pur windows shop) que le Logiciel Libre est bon pour eux. Je me suis d’ailleurs aidé de deux très bon articles que j’ai déjà cité dans ma news Business du Logiciel Libre.
Je pense que pour bien aborder le sujet avec sa direction, une direction qui n’est pas encore sensibilisée aux Logiciels Libres ou du moins à l’écosystème des Logiciels Libres, il est important de prendre une démarche que tout manager comprends, une démarche à laquelle on a ôté tout discours manichéen ou philosohique (même si c’est le plus important, mais j’y reviendrais dans un instant). Et le nerf de la guerre c’est l’argent.
Je vois deux choses que les Logiciels Libres peuvent améliorer:

  • Le “time to market”. Aujourd’hui, tout va très vite, et on ne peut pas toujours se permettre de développer un logiciel ou un produit pendant 3 ans, sans être sûr d’avoir un résultat correct en fin de compte et que les clients soient toujours là, voire que la concurrence ne nous a pas depuis longtemps dépassé.
  • Les coûts de R&D et de maintenance. Avec les Logiciels Libres, on partage les frais, qu’ils soient de R&D ou de maintenance. C’est une relation donnant donnant, ou win win si on plus positif🙂

Evidemment, l’avantage concurrentiel ne peut plus alors se situer dans le logiciel lui-même qui est alors devenu une commodité. Il faut alors avoir une stratégie claire et prendre avantage de la situation. C’est cette stratégie qu’il faudra bien peaufiner.
Je mettrais bientôt en ligne une présentation intitulée “Adoption d’un Logiciel Libre” relatant mon expérience et la façon dont j’ai présenté les faits à ma direction. Cette présentation se focalisera donc sur le côté adoption dans le cadre du développement d’une solution et non comme l’adoption d’un Logiciel Libre en tant qu’utilisateur final. On verra donc bientôt les premiers effets de cette décision🙂

Pour revenir sur le côté philosophique de la chose, on dit parfois de moi que je suis un intégriste. Un mot très à la mode ces derniers temps apparemment… Dans tous les cas, je suis content que quelques personnes croient encore à ce qu’elles font. Je suis content qu’un type comme RMS (qui a fondé le concept de Logiciel Libre il y a près de 20 ans avec la création de la Free Software Foundation) croit en ce qu’il fait et reste inflexible. Si des gens comme lui n’existaient pas, est-ce que le Logiciel Libre en serait là où il est aujourd’hui? Je ne le crois pas. Et j’ose espèrer qu’on me considère avant tout comme quelqu’un qui croit en ce qu’il fait, une personne entière, avant de penser à moi comme à un intégriste😉

A savoir si quelqu’un d’entier est forcément un intégriste est une question que je laisse à l’appréciation du lecteur…



No Responses Yet to “Mea culpa (et houra!)”

  1. Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: